PROG gauche 16P.pdf



Nom original: PROG gauche 16P.pdf

Ce document au format PDF 1.4 a été généré par Adobe InDesign CC 2017 (Macintosh) / Adobe PDF Library 15.0, et a été envoyé sur catalogue-pdf.fr le 01/03/2020 à 15:07, depuis l'adresse IP 88.120.x.x. La présente page de téléchargement du fichier a été vue 151 fois.
Taille du document: 2.2 Mo (16 pages).
Confidentialité: fichier public




Aperçu du document


ÉLECTIONS MUNICIPALES DES 15 ET 22 MARS 2020

E
H
C
U
A

G
E
d
’Aubenas
D
TE

S
I
L
LA

● citoyenne ● sociale ● écologiste.

CONDUITE PAR

Henri Delauche

2

Édito

VIVE LES
COMMUNES !

À Aubenas comme partout en France, nombreux sont les habitants qui ne supportent plus la politique gouvernementale. Cette politique tolère la casse de
nos industries, grandes ou petites, de l’emploi, des services publiques et de nos
acquis sociaux. Elle aggrave les inégalités, la précarité, la pauvreté.
Les Albenassiens s’inquiètent également de plus en plus du dérèglement climatique.
L’urgence de justice sociale, fiscale, environnementale, monte avec force et
traverse toutes les catégories sociales.
Ces exigences, notre liste veut les porter au conseil municipal.
Nous ne nous inscrivons pas uniquement dans une démarche gestionnaire
mais également dans une perspective de transformation sociale, écologiste et
émancipatrice.
Nous nous battrons pour que l’état cesse son hold-up au détriment des finances
locales.
C’est dans les communes que s’exerce la démocratie au plus près des habitants. C’est le lieu où se construisent les rassemblements les plus divers à l’image
de la société et de la population.

Nous voulons une commune citoyenne, sociale, écologiste !
● Une commune solidaire des autres communes, de la Communauté de
Communes du Bassin d’Aubenas (CCBA).
● Une commune avec une municipalité qui s’engage pour tous ses habitants, tous ses quartiers, sans privilégier une partie de la population ou
une autre.
● Une commune qui s’engage contre les inégalités et pour des services
publics accessibles à tous.
● Une commune qui s’engage pour l’emploi et s’adresse aux salariés et à
leurs syndicats comme aux chefs d’entreprises.
● Une commune qui s’engage pour le droit des femmes.
● Une commune qui peut dépasser le cadre communal pour s’engager
dans des grandes causes comme la Paix.
● Une commune qui s’engage contre le réchauffement climatique et pour
une planification écologique.
● Une commune qui s’engage pour l’amélioration de la santé de ses habitants.
Nous voulons être fraternels, solidaires et unis. Notre liste, composée de candidats expérimentés et de jeunes dynamiques, créera les conditions pour
améliorer la vie de tous et vivre heureux à Aubenas.

Démocratie
3

La démocratie locale
passe d’abord par
la restauration de la
souveraineté communale. Il faut redonner
confiance à l’action
politique. Pour que la
démocratie soit réelle,
nous devons donner à
chaque habitant la possibilité d’exprimer son
avis et de participer à la
vie de la cité. Pour cela,
il faut faire confiance à
l’intelligence collective,
définir et créer des solutions citoyennes aux
problèmes du quotidien et au mieux vivre
ensemble.

« La commune et la
communauté de communes doivent garantir
l’accès de tous aux
biens élémentaires.
La défense, le développement, la démocratisation et le mode de
gestion des services
publics sont une de
nos priorités absolues
car ils constituent des
amortisseurs pour les
couches populaires en
cette période de crise
multiforme »
C’est ce que nous écrivions dans notre programme pour les élections municipales de
2014.
Non seulement, la situation ne s’est pas améliorée mais elle s’est sévère-

ACTIVE

Nous mettrons en place :

● Des commissions extra-municipales thématiques regroupant élus et
citoyens.
● Des conseils de quartiers chargés d’élaborer un budget participatif.
● Des assemblées citoyennes chargées de débattre des projets concernant la ville et la communauté de communes.
● Un Groupe Action Projet avec les habitants sera chargé de définir une
Charte Citoyenne (ex : règlement d’appel au Referendum local).
● Dans un souci de transparence les comptes-rendus du conseil municipal seront consultables sur le site de la ville.
● Un espace de libre expression sera disponible sur le site de la ville pour
recueillir les opinions des habitants.
● Un bilan annuel d’étape public.
● La défense du droit de vote et d’éligibilité pour tous les résidents étrangers.
● Des panneaux d’informations associatives et d’expression libre…

Services publics
ment dégradée depuis
l’accès au pouvoir de
E. Macron. Les communes et les intercommunalités sont les premières à subir les choix
catastrophiques du gouvernement qui fait de
plus en plus de cadeaux
aux très riches et enfonce
continuellement les plus
pauvres dans la misère.
Aujourd’hui, plus que
jamais, nous affirmons
que les services publics
doivent rester ou revenir
en gestion publique en
intégrant une représentation des associations,
des comités d’usagers
et des salariés dans les
instances de gestion.

Nous renforcerons les
services existants :
● En

luttant contre la
précarité de certains
employés
communaux et en favorisant
la formation.



E n donnant les moyens
humains et matériels
nécessaires au personnel
communal
pour assurer leurs missions car il n’est pas
possible de « faire plus
avec moins ».



E n améliorant les services rendus par le guichet Tout’enbus pour
la SNCF, notamment
ne plus être obligé de
choisir entre le remboursement intégral

des billets achetés sur
internet, uniquement
en allant à Montélimar
ou se contenter d’un
remboursement partiel à Aubenas (est-ce
légal ?).
Nos élus s’opposeront à
la remise en cause ou
à la fermeture de services publics de la compétence de l’État, des
collectivités territoriales
(Éducation, santé, justice, police…) ou toute
réduction d’effectifs. Ils
soutiendront les luttes
des fonctionnaires et
des salariés concernés.

Agriculture

4

LOCALE ET DURABLE

L’alimentation et l’agriculture sont à la base de la vie en société et de la survie de tout humain. D’où l’importance des débats actuels. Quelle production agricole pour quelle alimentation ? Quels soutiens à l’agriculture dans notre Communauté de Communes pour subvenir aux besoins de la population et limiter les
importations de produits alimentaires ?
Nous souhaitons favoriser les circuits courts pour une agriculture locale et durable. Cela présente des bénéfices d’un point de vue social en créant un lien direct entre producteurs et consommateurs sur le territoire.
Cela permettra également la valorisation du travail des agriculteurs locaux par une meilleure rémunération.
Notre démarche pour faire avancer nos projets est la concertation entre élus, consommateurs, producteurs,
le mouvement coopératif et associatif agricole et les structures de formations.

Nous voulons :

FORÊT

Elle recouvre 15 % de la commune
d’Aubenas et 50 % de la CCBA
● Préserver cette ressource forestière en encourageant une gestion durable.
● Avoir recours au bois local pour les besoins de la commune
(construction, chauffage).
● Sensibiliser à la filière forêt-bois et au rôle de la forêt.


Renforcer le nombre d’exploitations
agricoles en favorisant l’installation
de nouvelles fermes diversifiées et
viables par la préservation du foncier agricole de la commune et de la
communauté de communes.

Soutenir la transition agricole et alimentaire afin de permettre le développement de l’agriculture locale et
au mieux bio.
● Agir pour aider la restauration collective (école, Collège, EPADH…) à s’approvisionner très largement en produits locaux de qualité par la création
d’une centrale d’achat communale.

GAZ DE SCHISTE
Quand la mobilisation est forte, on peut gagner !
Malgré la mondialisation de l’économie et de la finance, les transnationales peuvent être mises en échec.
Ce fut le cas pour le gaz de schiste.

EAU
Préserver la ressource en eau en maîtrisant la consommation et en réduisant les
pertes. Installer des récupérateurs d’eau
de pluie sur les bâtiments communaux.

Écologie

5

ET ENVIRONNEMENT

Les inégalités environnementales et écologiques vont de pair avec les inégalités sociales. Il faut changer de cap dans notre manière de produire, de consommer et d’urbaniser nos territoires. Il y a urgence !
Les habitants doivent pouvoir s’approprier les actions sur l’écologie et contribuer à les mettre en œuvre.
Nous créerons un conseil citoyen du développement durable composé de délégués de quartiers, d’élus,
d’agents territoriaux et d’acteurs économiques.

Nous agirons pour :
● Augmenter la part des aliments bio
et/ou locaux pour les repas de la restauration scolaire.
● Aider les paysans bio à développer
leur production sans les subventionner
directement (ce n’est pas leur souhait)
mais en aidant les consommateurs
avec, par exemple, un bon d’achat
par foyer valable chez les paysans bio
d’Aubenas.


Développer et créer des cheminements à pied ou à vélo pour se déplacer sans voitures et en sécurité.
● Rendre Tout’enbus gratuit. Augmenter
les dessertes (pôle emploi…).
● Dans le cadre de l’intercommunalité,
lancer un plan de remise en activité
des microcentrales hydrauliques sur
tout le territoire et donc préserver les
barrages existants.

Agrandir la zone de protection des

captages d’eau.
Travailler avec les agriculteurs pour

les aider à ne plus utiiser des produits
phytosanitaires.
Refuser l’implantation de nouveaux

centres commerciaux ou de nouvelles
zones d’activités commerciales.
● Permettre de nouvelles formes d’habitats à faible impact environnemental
(maisonnettes en bois, tiny-houses,
yourtes…).

STOP

AUX COMPTEURS
COMMUNIQUANTS
LINKY !
Aubenas a voté une délibération
contre l’installation des compteurs Linky dont on connaît les
nuisances. Malheureusement, le
Tribunal Administratif a rejeté la
demande du conseil municipal.
Mais le Maire peut prendre un arrêté pour empêcher l’installation
de ces « ordinateurs »

● Co-élaborer une charte « Eco Vallée »
avec tous les acteurs concernés.
Encourager des solutions naturelles

de rafraîchissement et de ventilation
pour climatiser.
● Ajouter des critères environnementaux
dans les appels d’offres et les achats.
● Organiser la seconde vie des déchets
verts pour les composter et les réutiliser localement avec le concours d’un
animateur communal dans tous les
quartiers.


R
éduire la bitumisation (parkings, cours
d’écoles). Végétaliser la ville (arbres, dalle végétales, toitures et façades végétalisées). Toutes
ces mesures contribuent fortement à faire baisser la température lors des canicules et à capter
le CO2… Rendre les sols perméables permet de
lutter efficacement contre les inondations.

Parmi les arguments contre
Linky :
● Le coût très important qui sera au final
supporté par les usagers, quoiqu’en
dise Enedis.
● Nos compteurs actuels ont une durée de vie de 50 à 60 ans. C’est un
énorme gaspillage de les remplacer
par des compteurs dont la durée de
vie n’excède pas 7 ans !
● Les ondes émises par Linky sont nuisibles à la santé, certes, pas plus que
nos téléphones portables, que la wifi,
etc. mais nous avons le choix de ne
pas avoir de portables ou de wifi (on
peut également les éteindre). Avec
Linky les ondes sont permanentes.

Avec les commer●
çants voir comment
réduire les emballages à la source.

● Nos données peuvent être utilisées
dans un but commercial par exemple.
● Linky peut identifier nos appareils
électriques qui sont en marche et
pourrait donc, instaurer plusieurs tarifs
selon l’utilisation faite.

Nous prendrons l’arrêté nécessaire pour stopper l’installation des compteurs Linky et
nous informerons largement la
population pour qu’elle agisse
avec nous.

Économie locale


6

LA REDYNAMISER ET
CRÉER DES EMPLOIS

L’aire urbaine d’Aubenas est la plus importante d’Ardèche, regroupant plus de 60 000 habitants et la ville
d’Aubenas est le principal centre d’activité économique du bassin sud-ardéchois. Malgré des atouts indéniables, elle souffre d’un taux de chômage élevé. L’action intercommunale doit donc se concentrer sur la
redynamisation de l’économie locale pour créer des emplois et lutter contre la précarisation. La commune
se doit d’être un facilitateur au service de tous les acteurs économiques du bassin d’emploi en leur offrant
les infrastructures et le soutien nécessaires au développement de leurs activités.

DANS LE CADRE DE L’INTERCOMMUNALITÉ, NOUS NOUS ENGAGERONS À :
● Établir un véritable dialogue avec
l’ensemble des acteurs économiques
locaux en vue d’anticiper leurs besoins et attentes.
● Renforcer le travail partenarial avec
les chambres consulaires, les syndicats professionnels, les représentants
des salariés, pour favoriser l’implantation d’activités nouvelles et la modernisation de l’existant.
● Conforter et aider les entreprises
locales dans leurs projets d’investissement et de développement.
● Agir pour l’implantation de filières
porteuses d’avenir en s’appuyant le
cas échéant sur le tissu industriel et
économique existant.
● Soutenir le développement et la
modernisation des infrastructures de
transport et le déploiement des nouvelles technologies pour faciliter les
échanges.

● Accompagner le développement
des nouvelles formes de mobilité
douce (pistes cyclables, voies piétonnières sécurisées), électrique (installation de bornes de recharge rapide) et
des transports publics.
● Permettre le développement de
l’emploi dans le bâtiment par la rénovation (notamment thermique) des
constructions anciennes.
● Favoriser le mieux disant dans les
appels d’offre pour que les investissements communaux aient un impact
direct et vertueux sur l’économie locale, en instaurant des clauses environnementales et sociales parmi lesquelles l’inclusion des femmes et la
mixité des métiers.

Qu’est-ce qu’un Fablab ?
C’est un laboratoire de fabrication ouvert à tous : particuliers,
entreprises, associations. Il met à
leur disposition des outils numériques (Imprimante 3D, Découpe

● Soutenir l’Économie Sociale et Solidaire partout où elle permet des alternatives à la production strictement
marchande, un fonctionnement démocratique, une utilité sociale. Les
structures de l’ESS ont un ancrage territorial qui ne se délocalise pas.

● Soutenir la création et la reprise d’entreprises, ainsi que l’investissement des
TPE pour leur permettre de grandir.
● Impulser (ou accompagner si existant) la création de structures d’insertion et de centres de formation en vue
de développer l’employabilité des
personnes sur le territoire.

UN FABLAB À
La France compte plus de 450
Fablabs. En Ardèche, Annonay,
Privas, Le Cheylard en ont déjà
ouverts.

● Rendre attractif le cœur de ville par
l’organisation d’événements culturels
et sportifs pour redynamiser le commerce.

Laser, Fraiseuse, Scanner 3D…) un
atelier d’électronique/robotique/
informatique, pour la conception
et la réalisation d’objets et de prototypes.
Ce sont des lieux créateurs de
lien social avec la volonté de
consommer différemment. Le
désir de « faire soi-même ». Les
Fablabs ont une importante di-

Aubenas !
mension d’éducation populaire
et de formation. Ils servent une
politique plus large de relocalisation de la production.
C’est un outil intéressant pour
lutter contre l’obsolescence programmée, en permettant la réalisation de pièces qui ne sont plus
distribuées par le fabricant.

Finances

7

NE PAS TOMBER DANS LE PIÈGE DE L’INTOX !
Aubenas se porte bien financièrement ! Il ne faut pas écouter ceux qui sont obsédés par l’endettement par
habitant. Bien que plus important dans notre ville que dans des communes de même importance, il ne met
en aucun cas la commune en
difficulté financière.

DÉMONSTRATION :

Liberté, égalité, gratuité !
La gratuité est un élément indispensable pour réduire les inégalités.
Nous choisirons de financer des services gratuits :
● Gratuité de Tout’enbus pour tout le monde
● Gratuité des premiers m3 d’eau pour les besoins vitaux, pour tous
les ménages
● Gratuité de la restauration scolaire pour les plus démunis
● Gratuité des fournitures scolaires pour tous les élèves des écoles
publiques primaires

Ce n’est pas parce que je rembourse 5 000 € par mois de crédit
pour un emprunt immobilier sur 10
ans que j’ai des soucis financiers,
si mes revenus sont de 15 000 €
mensuels.
En revanche, mon voisin en remboursant 500 € par mois de crédit
immobilier sur 25 ans, est peut-être
en difficulté, si ses revenus ne sont
que de 1 500 € mensuels.

On a beau avoir des dettes
beaucoup plus importantes
que son voisin, pris hors du
contexte des revenus, cela
ne signifie rien. Idem pour les
communes.

Les indicateurs à surveiller pour connaître la bonne santé financière de la commune sont la capacité d’autofinancement (CAF) et son évolution. La durée de
l’emprunt est un élément à prendre en compte.
Nous ferons d’autres choix budgétaires pour agir davantage dans le social, l’éducation, l’écologie, la
solidarité…
Nous sommes contre la construction d’une grande salle de spectacles excentrée comme souhaitée par la
majorité actuelle. Ce n’est pas nécessaire pour le bassin d’Aubenas. Nous préférons poursuivre les investissements dans des structures sportives et culturelles adaptées aux besoins des habitants de notre territoire.

Notre plus gros investissement sera le mieux vivre à Aubenas !

Tourisme / loisirs

Pour un tourisme durable et responsable, de loisirs et/ou culturel, il faut :
● de bonnes conditions sociales des travailleurs.
● une empreinte carbone limitée des installations, des déplacements (collectifs, navettes…).
● des panneaux d’information sur notre patrimoine touristique.
● une demande d’ouverture d’une section BTS Tourisme.
● des emplois le plus possible pérennes et sur l’année.

1

2

3

Delauche
Henri

Orset
Marie

Laforce
André

6

7

8

Panero
Patricia

Busson
Julien

Dubois
Martine

11

12

13

Stasiak
Dominique

Homeyer
Pascale

Cohen
Frédéric

16

17

18

Lakhdara
Sakina

George
Loïc

Dalmas
Rachel

21

22

23

Cayron
Serge

Rodriguez
Abauzit
Maria

Digny
Jean-Marie

26

27

28

Giraud
Irène

Valette
Christian

Bordon
Julie

31

32

33

Borge
Hervé

Delaygue
Claudine

Cayron
René

73 ans
Retraité de l’enseignement
Le Moulon

53 ans
Chauffeur de Taxi
Dugradus

56 ans
Ouvrier en CAT
Pont Aubenas

62 ans
Praticienne en hypnose
en formation
Centre-ville

72 ans
Retraité de l’enseignement
La Temple

73 ans
Retraitée de l’enseignement
Les Oliviers

50 ans
Professeur des écoles
Pont d’Aubenas

30 ans
Professeur des écoles
Les Bastides

44 ans
Chef d’entreprise
Saint Pierre

57 ans
Medecin Neurologue
Baza

30 ans
Employé de services
Saint Pierre

58 ans - Chargée de clientelle
à la poste
Les Oliviers

63 ans - Retraité EDF
Les Oliviers

63 ans
Retaitée de la Santé
Centre ville

59 ans
Disc-Jockey
Ferrières

66 ans
Conseillère municipale et
communautaire sortante
Les Oliviers

41 ans
Educateur
Bellande

42 ans
Employée de bureau
Pont d’Aubenas

72 ans
Retraité de l’hôtellerie
Pont d’Aubenas

23 ans
Agent de maîtrise
Constantine

74 ans
Retraité EDF
Le cheylard

4

5

Bird
Alicia

Ait-Hsain
Mohamed

9

10

Charrat
Christophe

Huette
Catherine

14

15

Cayron-Vianes
Mélanie

Clément
Patrick

19

20

Le Bret
Rémi

Forel
Mélanie

24

25

Miech
Anaïs

Bordon
Arnaud

29

30

Cros
Laurent

Beltramin
Leïla

28 ans
Animatrice
Coordinatrice Associative
Pont d’Aubenas

44 ans
Technicien
Pont d’Aubenas

33 ans
Employée administrative
Le Cheylard

66 ans
Photographe
La Roche Noire

42 ans
Sans emploi
Pont d’Aubenas

54 ans
Pâtissier
Baza

47 ans
Chef de Cuisine
La Chareyrasse

57 ans
Musicienne
Centre-ville

60 ans
Exploitant agricole
Lazuel

47 ans
Enseignante
Centre-ville

60 ans
Artisan
Constantine

43 ans - Aide
médico-psychologique
Labégude

LA LISTE DE GAUCHE
● citoyenne ● sociale ● écologiste.

d ’Aubenas

10

Education

UNE VÉRITABLE ÉCOLE DE LA RÉUSSITE POUR TOUS

Nos écoles, collèges et lycées publics sont des lieux privilégiés, où la mixité sociale permet une éducation
généreuse, ouverte sur la vraie vie, curieuse et riche des différences pour le bien-vivre ensemble. À condition de leur en donner les moyens !
La commune a la charge des écoles primaires publiques. Le financement est assuré par le budget communal qui fournit les moyens matériels et humains. L’enseignement public dans les écoles primaires est
gratuit. En principe.
Ce doit être l’école de l’égalité. Or, la grande pauvreté est une cause majeure de difficultés scolaires (logement, alimentation, santé…). Les actions sociales, éducatives, culturelles et de santé sont donc nécessaires
pour agir contre les inégalités et l’école doit offrir le meilleur à tous et particulièrement à ceux qui en ont le
plus besoin.

Pour cela, avec la mise en place d’un Conseil de l’Éducation qui aura pour mission :
● Mise en œuvre et développement d’un projet éducatif local, dans une démarche partenariale «avec les équipes éducatives, les acteurs culturels, sportifs ou intervenants pour la jeunesse…» avec évaluation annuelle, et notamment la prise en
compte d’enjeux de société fondamentaux (urgence climatique, écologie, respect des différences, culture de la paix et
de la non-violence,… ).
● Formation de nos élus pour qu’ils puissent s’impliquer efficacement dans les différentes instances concernant l’enseignement (commissions des écoles, conseils des écoles, conseils d’administration des collèges et lycées).
● Gratuité des fournitures scolaires et achats groupés de ces fournitures et de matériel non toxiques, par la commune.
● « Aides à projets » pour accompagner les projets éducatifs des écoles d’Aubenas.
● Maintien des garderies gratuites avec animation et/ou aide aux devoirs.
● Amélioration de la formation permanente des animateurs et encadrants municipaux.
● Implication des enfants dans la vie de la commune :
constitution d’un conseil municipal d’enfants où ils
participeront pendant 2 ans à la politique de la ville.
● Aides aux familles albenassiennes en difficulté pour
les voyages scolaires dans les collèges ou lycées publics.
● Sécurité routière aux abords des établissements scolaires : passages piétons, ralentisseurs et parkings.
● Encouragement à l’Éducation à l’image dans les
établissements scolaires.

Jeunes

Comme ailleurs, les jeunes de notre commune sont courageux : ils travaillent, étudient, échangent, se
battent pour se construire un bel avenir, avec parfois d’immenses difficultés.
Nous voulons agir pour la réussite de la jeunesse, afin qu’elle s’épanouisse, puisse évoluer et s’inscrire dans
une société plus juste et plus apaisée. Nous devons répondre à ceux qui sont sans formation, à ceux qui
subissent le chômage.

Nous prendrons des mesures :
● pour le logement
● les transports gratuits
● l’aide alimentaire

● la formation, l’insertion sociale et professionnelle
● le droit aux loisirs
● avec un fond local d’aide

Personne ne doit rester sur le bord du chemin.

11

Culture

: ACCÈS POUR TOUS

Nous mettrons la culture au cœur de la vie des habitants et nous permettrons son accès à tous en favorisant la gratuité et la tarification sociale des pratiques artistiques et des activités culturelles de la ville. Nous
devons sortir de la logique du produit culturel à consommer.
Notre politique Culturelle au sein d’un Conseil de la culture incluant tous les acteurs, créera une dynamique
et une cohérence globale.

De très nombreuses actions sont possibles :
● Créer des ateliers « découverte des arts ».
● Programmer une saison culturelle « jeune public » avec pass Culture.
● Créer un Festival des danses à l’image de la fête de la musique.
● Créer une école de musique municipale.
● Acheter le Palace pour en faire une salle de spectacles avec des résidences artistiques.
● Prévoir des espaces d’expressions libres sur la commune.
● Encourager et aider l’éducation populaire.
● Redéfinir les missions des centres socio-culturels et y adapter les budgets nécessaires.
● Aider les artistes à la création de spectacles se produisant dans toute la commune (salles de spectacles, cafés, rues…).
● Éditer un agenda culturel regroupant tous les événements prévus sur la commune.
● Promouvoir les artistes locaux en installant leurs œuvres dans les espaces publics (Photos, arts plastiques…).
● Créer un Musée itinérant de l’image (Cinéma, Photo, BD, Affiche).

MIEUX VIVRE ENSEMBLE DANS LA TRANQUILLITÉ
La police Municipale est avant
tout un service de proximité chargée d’assurer la tranquillité publique au quotidien et lors des
événements divers. Nous organiserons des rencontres avec les
habitants pour expliquer les missions de la Police municipale et
créer un climat de confiance et
de respect mutuel. Nous ne voulons pas d’une police armée.

Nous proposons de :
● Créer des postes d’éducateurs
de rue pour prévenir la petite
délinquance et les incivilités.
● Adopter un plan canicule recensant et prévoyant des lieux
d’accueils adaptés et création
d’une chaîne d’entraide avec
les habitants et les associations
caritatives.
● Former massivement la population aux premiers secours à
tous les âges (de l’école à la
retraire).

● Valoriser la culture de
l’entraide.

Sport

12

POUR TOUS ET À TOUS ÂGES

L’activité physique et sportive joue un rôle important pour la santé, l’épanouissement personnel et la cohésion sociale. En France : 16,4 millions de licenciés, 3,5 millions de bénévoles. Les familles dépensent plus de
17 milliards pour la pratique du sport et les collectivités territoriales, en particulier les communes, participent
à hauteur de 13 milliards. Et pourtant, en 2017, 50 % des crédits à destination des clubs ont été supprimés.
Nos élus se battront avec l’ensemble du mouvement sportif pour ne pas laisser mourir le service public du
sport.

Nos propositions pour Aubenas :
● Mettre à disposition gratuitement des locaux municipaux aux associations sportives qui n’ont pas d’infrastructures adaptées à leur discipline.
● Ouvrir l’accès à la piscine intercommunale aux clubs aquatiques (natation, triathlon, kayak…).
● Créer un skate-parc dans le centre d’Aubenas où se trouve la majorité des jeunes.
● Rendre accessible la pratique sportive à toutes les jeunes filles et toutes les femmes.
● Mutualiser les moyens humains entre clubs et commune afin de pérenniser des temps pleins pour les
éducateurs sportifs diplômés d’État et permettre aux clubs une stabilité dans leurs activités.
● Organiser une Fête du sport en centre-ville (démonstrations, initiations…)

QUELQUES
CHIFFRES :
● Pour 2020 le
budget national
des sports est
tombé à 312 millions €.
● + 150 millions €
du CNDS
(Centre National de Développement du
Sport). Total
462 millions €.
● Budget du
Paris-St-Germain
637 millions €
en 2019/2020 !

DE L’ARGENT IL Y EN A !
● 80

milliards de fraude fiscale chaque année

● 35,9

milliards pour l’armement en 2020 pour
arriver à 50 milliards en 2025

Veiller à faire des activités sportives et des terrains de sports, des moments
et des lieux de fraternité et de convivialité, d’où sont exclus les violences
et le racisme.

Urbanisme

13

EMBELLIR ET HUMANISER LA VILLE

L’urbanisme doit permettre aux habitants de créer
du lien social et vivre dans un cadre favorisant des
valeurs de solidarité, de partage et d’initiatives citoyennes.
Pour cela, nous voulons :

Promouvoir la qualité des espaces publics, valoriser
l’identité de chaque quartier tout en les reliant entre
eux (voies douces pour piétons et vélos).
● Favoriser la mixité sociale qui est l’élément le plus sensible mais le plus important, en soutenant l’accès à la
propriété dans les quartiers dits « défavorisés » et en
aidant à la réhabilitation des logements vacants en
centre-ville.
● Lutter contre les pollutions sonores, visuelles (panneaux publicitaires) lumineuses (enseignes).
● Développer les jardins familiaux.
● Élaborer un projet d’aménagement de l’espace public évolutif et écologique à l’échelle intercommunale.

STOP

À LA POLLUTION VISUELLE !
Le Maire dit être d’accord avec nos demandes faites en conseil municipal pour
lutter contre cette forme de pollution en interdisant les panneaux publicitaires sur l’espace public et en les limitant sur le domaine
privé mais la municipalité n’a rien fait en 6 ans !

PLUS DE

1 000 LOGEMENTS SONT VACANTS EN CENTRE-VILLE !

Le «Projet Cœur de Ville» note ce problème. Il souligne qu’il faut réhabiliter ces logements… notamment pour
les mettre sur le marché des locations saisonnières voire sur les plates-formes de réservation de particuliers.
Pour nous, la priorité est de loger en centre-ville des personnes à l’année. Des personnes qui vivraient à
Aubenas et qui seraient un potentiel de consommateurs pérennes pour le commerce du centre-ville.

RÉNOVER LES LOGEMENTS EN CENTRE-VILLE POUR

UN HABITAT DIGNE !

Aider les propriétaires-bailleurs à faire l’isolation thermique des logements et à installer des modes de chauffages plus écologiques pour lutter contre le réchauffement climatique. Ce serait bien plus économique
pour les locataires qui investiraient probablement les centaines d’euro économisés dans le commerce du
centre-ville. La réfection des logements donnerait du travail aux artisans et boosterait l’économie locale.

Bien vieillir

Notre commune et la CCBA proposent
déjà des activités pour les seniors, portées par le CCAS, le Pôle Seniors et un
tissu associatif dynamique. L’action communale se doit de soutenir et de développer toutes les initiatives à destination
de nos aînés.
Prévenir la perte d’autonomie :

en développant une offre d’animation et de loisirs adaptés aux capacités de chacun (bons marcheurs, tout
public, personnes à mobilité réduite).
● en encourageant l’engagement des
seniors dans la vie citoyenne et associative.

en élaborant un projet pluriannuel
avec les structures hébergeant des
personnes âgées (maison de retraite,
EHPAD…).

14

DANS NOTRE COMMUNE

Favoriser à tous les niveaux les
échanges intergénérationnels :
● en développant des rencontres et des
activités inter-âges.
Développer des services adaptés accessibles :

en travaillant sur l’accessibilité des
transports et l’accompagnement
dans les déplacements pour les personnes très dépendantes.
● en soutenant le dépistage des maladies dégénératives, en favorisant un
accueil de qualité et en organisant
l’accès aux services médicaux spécialisés (audition, vue, soins dentaires,
psychologiques).
● en proposant des services de restauration de qualité, par le soutien de

l’offre existante, et le développement
d’une alimentation bio et locale dans
les établissements recevant du public.
Agir sur le cadre de vie :
● en favorisant le maintien à domicile
des personnes en situation de perte
d’autonomie.

en soutenant la modernisation des
services d’aide à domicile et en investissant dans les EHPAD.
● en impulsant une réflexion sur la mixité
des personnes âgées et jeunes, dans
les nouvelles constructions.
● en aménageant les voiries pour faciliter les déplacements des personnes à
mobilité réduite.
● en développant les actions en vue de
faciliter l’accès au numérique.

VIVRE MIEUX AVEC UN

handicap

● Encourager et favoriser la participation des habitants porteurs de handicaps.
● Favoriser la formation des personnels municipaux à l’accueil des personnes handicapées.
● Veiller à ce que la question du handicap soit intégrée et déclinée sur l’ensemble des
politiques publiques communales : citoyenneté, culture, pratique sportive, loisirs, etc.
● Élaborer une carte communale des points sensibles au regard de l’accessibilité et
proposer un plan d’action pour leur réduction en y intégrant toutes les difficultés rencontrées, y compris hors handicaps (piétons avec poussettes par exemple).

AGIR CONTRE LES
● Renforcer les actions projets de lutte
contre toutes formes de discriminations, toutes formes de racisme, de
sexisme et d’homophobie.
● Travailler à identifier les discriminations
présentes et les moyens de les combattre.
● Envisager une personne ou un lieu-ressource pour accompagner les victimes de discriminations.
● Agir contre l’analphabétisation.

Veiller au respect des principes de
laïcité dans les politiques publiques et
dans les liens avec les associations.
● Développer un travail de mémoire du
territoire.

Valoriser l’apport et la richesse des
femmes et hommes étrangers.

discriminations
DROITS DES FEMMES

Deux personnes sur trois qui ont de faibles ressources sont des femmes : bas salaires,
temps partiels… Elles cumulent les difficultés.
Malgré les luttes menées depuis longtemps, l’égalité femmes/hommes est loin d’être
acquise que ce soit au travail, à la maison ou en politique.
Certains droits sont même remis en cause comme l’I.V.G. soit parce que l’État supprime d’énormes moyens humains et financiers aux hôpitaux soit à cause de la montée des extrémismes tant politiques que religieux.
Nous découvrons chaque jour un peu plus les horreurs des violences faites aux
femmes. Il faut aller beaucoup plus loin qu’actuellement dans leur protection.

Nous devons nous battre :
● Contre les inégalités, les discriminations et les violences faites aux femmes.
● Pour le maintien de l’I.V.G. pour toutes les femmes.
● Pour le remboursement à 100 % des moyens de contraception.
● Pour les droits des LGBT.
● Pour soutenir les initiatives des associations qui se battent pour les femmes mais à
qui l’État et certaines collectivités territoriales suppriment ou diminuent de façon
draconienne les moyens de fonctionner (comme le Planning familial).

Solidarité

15

NOTRE PRIORITÉ : Permettre à tous de mieux vivre le présent et envisager l’avenir de façon sereine. Créer
du lien évite l’exclusion, préserve la dignité.
Nous nous inscrivons dans une démarche d’autonomie des habitants. Nous mettrons en place un réseau
solidaire regroupant tous les intervenants.
● Mise en place d’un guichet unique pour lutter contre le non recours aux droits sociaux, information et
suivi des dossiers.
● Créer un vrai centre d’accueil proche du centre-ville.
● Développer la prévention et l’accompagnement des personnes en difficultés sociales et économiques
«des jeunes en errance» : santé, alimentation, pratiques culturelles et sportives…
● Soutenir la création d’une épicerie solidaire et l’ensemble des associations de solidarité.
● Développer un service de bagagerie pour SDF et garantir le droit à la domiciliation.
● Lutter contre la fracture numérique en collaboration avec les associations en développant des espaces
d’accès à internet confidentiels et gratuits respectant la neutralité du Net.

Santé et accès aux soins

POUR TOUS

La santé et l’accès aux soins sont au premier plan des préoccupations des Français. La pénurie généralisée
des médecins, à la ville, à la campagne, dans les hôpitaux, dans les écoles, dans le travail prouve à quel
point ce bien public a été sacrifié.

Répondre aux besoins de soins :
Pour cela on peut aider à la création de maisons médicales (qui regroupent des médecins libéraux) et des
centres de santé.
A la différence des cabinets privés, les centres de santé permettent :
● Le tiers payant, ce qui évite de faire l’avance des frais.
● Des consultations au tarif de l’Assurance Maladie, sans
dépassement d’honoraires.
● L’embauche de médecins salariés.
Les centres de santé sont très adaptés pour répondre à la crise de
l’ambulatoire libéral et ils élargissent le secteur public de santé.
A Aubenas, le centre de santé n’en a que le nom ! Il est géré par le centre hospitalier de l’Ardèche Méridionale et manque cruellement de moyens humains et financiers pour remplir ses missions. Il est
loin de satisfaire les besoins des patients.
Nous continuerons à nous battre avec les professionnels de la santé, les usagers et les élus pour avoir un
véritable centre de santé à Aubenas.

La santé est un droit constitutionnel :
« La nation garantit à tous la protection de la santé ». Faisons respecter la loi.

La Paix

DU LOCAL AU MONDIAL

La culture et la paix doivent être un axe structurant et transversal de la politique de la commune, en lien
avec les objectifs de développement durable, la lutte pour le climat et tous les droits humains. Favoriser tout
ce qui permet aux citoyens de mieux connaître les différentes cultures dans un esprit de respect mutuel :
● Labéliser Aubenas ville de Paix.
● Déclarer la ville soutien du traité international d’interdiction des armes nucléaires.
● Proposer une rubrique culture de la paix à la médiathèque.
● Faire connaître la Charte des Nations-Unies.
● Participer à la semaine internationale de la paix et de la solidarité entre les peuples (appels à projets
scolaires, culturels, associatifs, conférences, expositions…)
● Promouvoir les journées internationales proposées
par l’O.N.U. :
- 16 mai : journée du vivre ensemble
- 21 septembre : journée internationale de la paix
● Favoriser l’éducation à la citoyenneté internatioMercredi 4 mars Pont d’Aubenas à 20h30
nale des jeunes en leur proposant de participer
Lundi 9 mars Pôle des Services à 20h30
à des initiatives présentant un intérêt pour la paix
Mercredi 11 mars Saint Pierre à 20h30
(conférences dans le cadre de l’O.N.U…).
Vendredi 13 mars Agora à 17h

RÉUNIONS PUBLIQUES

Militez heureux !

SIRET 347 468 829 00028

Liste soutenue par :

PERMANENCES > Local de campagne
21 Boulevard Maréchal Leclerc, Aubenas
Lundi de 15h à 19h et samedi de 14h à 17h
Email : l alistedegauchedaubenas@gmail.com
la liste de gauche d’Aubenas




Télécharger le fichier (PDF)

PROG gauche 16P.pdf (PDF, 2.2 Mo)

Télécharger
Formats alternatifs: ZIP